Chants de Saint Gérard

Chant que l'on chante à Stave - Paroles et Musique de Stephan Barbier

Dans un songe l'Apôtre Pierre révéla son plus grand plaisir :
Eriger un sanctuaire à la Gloire de ton Dieu

Ta vertu éprouvée sans peine répondit à l'appel vibrant :
Chevalier obéissant, tu comblas les très saints voeux.

REFRAIN
O Saint Gérard, Pasteur de Dieu. Père Eternel de nos saints lieux.
Vaillant Apôtre de la foi, Donne-nous le souffle de ta joie.


Ton coeur plein de sollicitude te dicta la noble mission :
Ranimer l'Eglise sainte tout comme au premier jour

A travers les régions entières, tu fis croître les vocations :
Conquérant infatigable de la loi de l'amour

REFRAIN
O Saint Gérard, Pasteur de Dieu. Père Eternel de nos saints lieux.
Vaillant Apôtre de la foi, Donne-nous le souffle de ta joie.


Les pécheurs souffrants dans leur chair, désespérés, cherchant le Salut,
invoquèrent l'indulgence par ton intercession

Dans un flot de miséricorde, tu rendis toute dignité :
Médiateur de la clémence, tu répandis le pardon

REFRAIN
O Saint Gérard, Pasteur de Dieu. Père Eternel de nos saints lieux.
Vaillant Apôtre de la foi, Donne-nous le souffle de ta joie.




SEQUENCE que l'on chantait à la messe du Saint, dans l'ancien rite orthodoxe romain

D'une voix mélodieuse faisons retentir les louanges de Dieu
et réjouissons-nous en Lui à jamais.

Il nous donnera certainement ce que nous espérons,
si nous persistons à frapper et à demander avec constance.

Que la gloire du Créateur s'accroisse,
ainsi que la mémoire de l'illustre confesseur Gérard.

Lui dont la vertu éprouvée et l'esprit
affermi dans la foi ont rendu gloire à Dieu.

Méprisant l'éclat de la naissance,
foulant aux pieds la vanité des honneurs du siècle,
il a choisi par inspiration divine la règle de la vie étroite
qu'élargit la force de l'amour.

Déjà parvenu à l'âge viril,
il s'applique comme un enfant à l'étude des lettres.

Il fut instruit en perfection,
lui qui recevait l'intelligence par l'abondance de la grâce divine.

Perfectionné de la sorte,
il s'éleva par degrés jusqu'au point où s'arrête la souveraine Sagesse.

Il devient ministre et convive de la Table divine ;
prêtre vivant, il devient hostie vivante.

Donné comme guide au troupeau du Christ,
il montra d'abord en lui-même le modèle de la sainte continence.

Comme le veut la loi divine,
il forma ses inférieurs d'abord par sa vie, puis par sa doctrine.

Il fut le père d'un grand nombre de moines
et de monastères par son admirable vigilance.

Il guérit les aveugles, rend la santé aux malades :
cette abondance de guérisons coule d'une source du paradis.

Après des souffrances de ses labeurs,
l'homme de Dieu termina sa vie par une sainte mort.

Son âme est ornée de la couronne de la justice
dans l'assemblée des bienheureux.

O Gérard, bon pasteur,
faites-nous parvenir aux vraies joies de la couronne éternelle,
afin que nous puissions jouir du fruit de notre espérance,
en contemplant clairement la face de Dieu.



Site web créé avec Lauyan TOWebDernière mise à jour : mercredi 3 juillet 2013